+33(0)6 88 69 11 62


FIRST DAY OF SUMMER, POUR THE FRENCH POP DREAM

UNE TOUTE PREMIERE EXPERIENCE
Gilles bouille

Le réalisateur fait la pause...

Ce tournage fût pour moi l'expérience d'un premier clip, d'une première collaboration avec un groupe de musique. Il fallait pour moi répondre aux mieux à leurs souhaits et exigences et les satisfaire pleinement. Ce fût l'occasion de créer un scénario et de le mettre en scène dans la sphère parisienne. Je me suis également donné pour but de clôturer le tournage en une seule journée.

Ce clip fût au final un excellent exercice au travers duquel j'ai pu mettre à profit ma créativité et mon savoir faire, cette touche artistique et fantaisiste qui est mienne. D'autant plus que la musique est toute légère et estivale, de quoi offrir aux spectateurs une vidéo colorée et instaurer un souffle d'insouciance.

"First day of Summer" by The French Pop Dream

Le pont Alexandre III, Paris

 

Un réalisateur inspiré pour un projet sucré...

  • "Gilles a travaillé de façon remarquable sur le clip de the French pop dream. J'ai été impressionnée par sa capacité à très vite capter l'esprit de la musique et trouver une esthétique et un déroulé très personnel qui se marrient remarquablement avec notre propre travail. Gilles est très créatif et en même temps voit clairement ce qu'il veut réaliser et comment il va procéder, de sorte que les choses se sont déroulées sans heurts, avec une grande efficacité et avec beaucoup de douceur. Gilles est quelqu'un d'inspiré et d'autonome, le coeur de son action est artistique mais il est également objectivement très efficace en terme de délais, de mise en oeuvre etc ... "
Synopsis

Un parisien pris dans le stress de la ville, prend quelques minutes de pause pour se détendre et écouter son morceau de musique préféré.

Rêvassant, il se met à imaginer la femme qu'il pourrait aimer. Ce songe l'emmène le long des quais de seine mais la poursuite de cette jeune femme s'évanouit lorsque l'homme prend conscience de la fugacité de son rêve.

Peiné et pensif, il s'assoit un instant et s'aperçoit que la femme à laquelle il rêvait est bien réelle, postée sur une chaise non loin de lui. Il comprend alors que la réalité de la vie est bien plus belle que la fiction.

Le tournage

En terme d'organisation, le défi principal était de devoir filmer le tout dans la journée. Il me fallait donc répondre à cette exigence tout en mettant en avant Paris comme un troisième personnage, un Paris coloré comme la musique de "French pop Dream", le Paris rêvé et touristique.

Il me fallait donc un itinéraire pragmatique et joli : j'ai choisi les quais de seine.

Le parti pris de la mise en scène est donc de débuter la journée aux invalides, de remonter la seine jusqu'au Palais Royal, laissant la caméra capturer l'effrvescence de la vie parisienne. Par bonheur je m'étais aperçu qu'il y avait une fête foraine lors des préparatifs du tournage, il me fallait donc capturer cette opportunité.

Cet itinéraire avait un avantage certain : permettre aux spectateurs de partir à la découverte des principaux monuments de Paris. Ainsi, l'on peut apercevoir le Pont Alexandre III, Le Louvre, le Musée du quais Branly d'assez près, mais aussi la tour Eiffel et le Sacré-cœur d'un peu plus loin, lors de la session timelapse montrant Nathalie sur la passerelle de Solférino.

Matériel

Un tournage d'une journée avec un équipe faible en nombre réclame une certaine légèreté dans le choix du matériel :

  • Canon 5D Mark II
  • Objectif reflex Canon EF 24 – 70 mm f/2,8 série L USM

Et aussi des sandwichs, des ballons gonflables, une robe, une pelluche et de quoi s'assoir... 

techniques de Post-Production

Visuellement les années 60 sont très marquées. Images vieillies, cadres particuliers mais surtout textures des couleurs saturées. Et pour ce faire, le langage Lomo est tout indiqué et très répandu. J'ai trouvé sur VIMEO ce tuto qui m'a été d'une grande aide, mais qui n'a pas fait le travail à ma place.

Le passage le plus délicat en post production est l'apparition de Nathalie dans le jardin des Invalides. Il m'a fallut détourer le personnage image après image, mouvement par mouvement. Travail fastidieux mais je ne m'en suis pas mal sorti. 

Remerciements

UNE EQUIPE AU TOP !

Jamais je n'aurais pu réussir ce projet aussi sucré sans le concours de la délicieuse et pétillante Nathalie Piechowiak à l'image, à elle mon éternelle reconnaissance.

Je ne pourrai oublier l'aide précieuse de Myriam Toumi qui m'a grandement épaulé lors du tournage en m'assistant à la caméra pendant toute cette journée, elle nous a tout donné et est allée au bout de ses forces sans compter. Merci à toi Myriam pour ton énergie et ta bonne humeur irremplaçable.

Un grand merci à Duncan Steer pour sa confiance et sa musique et à Anne Brugière pour sa présence et sa voix. 

"the French Pop Dream"

Rendez vous sur le site de http://frenchpopdream.com/

Leur page FB

Et écoutez les sur leur SoundCloud

 

error: Manemosian Pics Copyright Protection!